[ En vrai pour y avoir été c’est encore plus beau qu’à l’écrit. Je vous invite à découvrir les photos jusqu’à la fin… et oui malgré ce que l’on veut nous faire croire un autre monde est possible. En dehors de l’espace et du temps, en dehors des contraintes de travail, de performances, en dehors de préoccupations tel que le mérite, la surconsommation, la possession, le pouvoir, pas de hiérarchie, pas de propriété, une collectivité qui règle tout ensemble, du chantier pour la construction d’un nouveau toit à la récolte des courgettes, ou préparation des repas… un monde dans le respect des autres et de la nature, tout le monde mange, tout le monde a un toit, même les visiteurs et chacun fait selon ses besoins et ses moyens… quelque part et dans de plus en plus d’endroits, un autre monde est en route, je l’ai vu et vécu ]

FRANCE | [Magnifique] VIEILLE VALETTE

La Vieille Valette

Ce village jadis abandonné, puis squatté – puis toléré – depuis 25 années est peut-être, sans doute même, la plus ancienne des « alternatives habitées » de France, la plus illustre car n’ayant pas perdue son âme libertaire, dans le sens large du terme, et son esprit communautaire, et, pour ne rien gâcher à l’histoire, la plus belle par ses demeures restaurées pas tout à fait à l’identique : sculptures et bas-reliefs, ferronneries artistiques soulignent l’originalité du lieu, et de leurs résidents permanents, qui se succèdent et laissent leurs demeures libres : pas de propriétaires ici !   Une pléiade d’ « équipements communs » répondent aux habitations rebâties magnifiquement dont une grande scène extérieure, médiathèque, cuisine et cantine, salon, chambre d’hôtes, piscine, etc. L’autonomie recherchée est pratiquement faite : potagers, poulaillers, captage d’eau de source, et panneaux solaires assurent les besoins des résidents économes.

Alors la communauté de la Vieille Valette a-t-elle réussie là où tant d’autres, depuis plus d’un siècle, ont échoué ? Assurément oui, même si l’on reconnaît que la vie en communauté est un exercice quotidien difficile à gérer.

L’arrivée à Vieille Valette s’effectue par ce qui était l’ancien crassier de la mine, une vaste esplanade où se sont établis caravanes et camions aménagés de ceux et celles qui préfèrent ce type d’habitat nomade aux vieilles pierres immuables du village.

Le chemin

Le village

LIEN
http://collectif.valette.free.fr

Source : Laboratoire Urbanisme Insurrectionnel: FRANCE | [Magnifique] VIEILLE VALETTE

Leave A Reply